Théorie de la veste, affronter votre peur de l’échec

Échouer n'est pas rater.

« Oser, oser,oser ». On l’entend partout, c’est très à la mode, mais ça veut dire quoi concrètement ? Pour oser (plus), chez Present Perfect, nous avons développé la « Théorie de la veste ».

Dans « oser », il y a aussi le risque d’échouer, de « loser ».
Et nous n’avons que très peu d’expérience sur comment être à l’aise avec sa « lose ». Mais si tout le monde dit « oser, oser, oser », c’est pour une bonne raison : le monde appartient à ceux qui osent. Si ce n’est pas un échec, c’est que c’était bel et bien une opportunité, une victoire voire une vente. Pour faire face au paradoxe d’oser, sans trop savoir comment s’y prendre, nous avons inventé la théorie de la veste. Un concept simple et puissant à la fois sur 3 axes.

#1 –  se fixer un quota de vestes à prendre tous les jours.
Tout a commencé au lancement de Present Perfect, il y a 5 ans. Annabelle Roberts, cofondatrice de l’agence devait trouver des clients. Mais oser décrocher le téléphone pour pitcher son business, c’est effrayant. La peur des « euh qui ? Quoi ? C’est quoi votre business ? Ah, non je ne suis pas intéressé… » prend vite sa place. C’est la peur de prendre une veste. Pour obtenir des résultats, être performante et se forcer à faire ce qui fait peur, elle s’est donné un quota de veste à prendre tous les jours.

#2 – la copine/le copain de la « lose ».
Ensuite, même si vous êtes performantes et heureuses de remplir son quota, prendre des vestes, ça pique un peu tout de même. Parfois ça peut faire un peu plus mal que prévu. En choisissant un.e copain.e de la « lose », la douleur va être amoindrie. Un.e copain.e de la « lose », c’est une personne qui va célébrer votre « lose » avec vous. Il existe même un manifeste de la « lose ». Le manifeste donne des obligations et des devoirs à votre copain.e de la « lose ». Elle devra vous soutenir dans tous vos échecs. Célébrer l’échec et apaiser sa douleur que ce soit avec un SMS rigolo, un GIF ridicule ou bien un emoji pouce en l’air…

#3 – le sentiment d’échec après avoir pris une veste, est similaire au sentiment d’embarras. 
Il possible de muscler sa « lose » en s’auto-embarrassant. Pour cela, créez des occasions et circonstances d’embarras pour muscler votre force de l’échec. En nous mettant nous même dans une zone d’embarras, dans la zone de gêne, nous apprenons à être à l’aise avec la gêne et à être performant malgré tout. Performer dans la zone de gène c’est un super pouvoir.

 

Vous voulez en savoir plus/initier vos équipes sur la théorie de la veste ? 
Découvrez notre intervention sur la « théorie de la veste ». Une masterclass interactive avec le public : du yoga du rire, des jeux de rôles et de nombreux exemples et anecdotes de « loses » vécus par nos équipes.

Intervention d’Annabelle Roberts, co-fondatrice de Present Perfect chez TF1 à l’occasion de leur Master Class  » les clés pour devenir intrapreneur » :

Théorie de la veste